Depuis le 1er janvier 2019, 

en cas de retrait de liquidités ou de fermeture d’un PEA ou d’un PEA-PME avant l’expiration de la 5e année de son ouverture,

le gain net réalisé sur le plan est désormais imposé au prélèvement forfaitaire unique de 12,8 %, sauf option globale pour le barème de l’IR.

Les prélèvements sociaux de 17,2% restent dus aussi.

Ainsi, le PFU ou « Flat Tax » de 30% s’applique jusqu’à la 5e année d’existence du PEA.

 

Auparavant, en cas de retrait ou rachat, les gains issus du PEA étaient taxés à :

22.5 % en cas de retrait avant 2 ans,

19 % en cas de retrait entre 2 et 5 ans,

Exonérés en cas de retrait après 5 ans.

Rédigé le 17/01/2018

Nos autres articles

Le prélèvement à la source

Le prélèvement à la source de l’impôt sur les revenus 2019 sera effectif au...

Information aux porteurs de...

Nous vous informons que la Société de Gestion a décidé de modifier la stratégie...

Fusion-absorption des OPC

Dans le cadre du rapprochement de Hoche Gestion Privée et BBR Rogier, devenues...