Depuis le 1er janvier 2019, 

en cas de retrait de liquidités ou de fermeture d’un PEA ou d’un PEA-PME avant l’expiration de la 5e année de son ouverture,

le gain net réalisé sur le plan est désormais imposé au prélèvement forfaitaire unique de 12,8 %, sauf option globale pour le barème de l’IR.

Les prélèvements sociaux de 17,2% restent dus aussi.

Ainsi, le PFU ou « Flat Tax » de 30% s’applique jusqu’à la 5e année d’existence du PEA.

 

Auparavant, en cas de retrait ou rachat, les gains issus du PEA étaient taxés à :

22.5 % en cas de retrait avant 2 ans,

19 % en cas de retrait entre 2 et 5 ans,

Exonérés en cas de retrait après 5 ans.

Rédigé le 17/01/2019

Nos autres articles

Note de conjoncture du...

Rarement deux trimestres consécutifs n’ont été à ce point aux antipodes l’un de...

La chronique du Président du...

L’ESCALIER DE PENROSE                 C’est en 1958, dans le British...

Information aux porteurs de...

Nous vous informons que la Société de Gestion a décidé de modifier la stratégie...