Le quatrième trimestre 2018 a été marqué par un fort repli des marchés d’actions internationaux dans leur ensemble, traduisant les craintes des investisseurs d’un ralentissement de la croissance économique mondiale.

Un flux de nouvelles négatives, économiques, mais surtout politiques, a pesé sur la confiance. Ainsi, plusieurs facteurs de crispation sont apparus, tels que les tensions fortes liées aux négociations commerciales sino-américaines, les moindres marges de manœuvre des autorités chinoises pour soutenir une croissance en décélération , la quatrième hausse des taux de la Réserve Fédérale américaine et le blocage des administrations aux Etats-Unis (shutdown) qui fait suite au bras de fer entre les démocrates et le président Trump, notamment sur le financement du mur entre le Mexique et les Etats-Unis. S’ajoutent à ceci des évènements purement européens tels que l’incertitude concernant le Brexit, les rapports difficiles entre le gouvernement italien et la commission européenne, mais aussi le fléchissement de la croissance allemande premier moteur de la croissance européenne et plus proche de nous la crise des « gilets jaunes » en France.

Ce violent retournement de tendance et d’anticipations a conduit à un repli généralisé des marchés d’actions sur l’année 2018 avec des accentuations à la baisse sur certains secteurs « suspects » tels que l’automobile ou la chimie.

La question reste de savoir si ces craintes d’un affaiblissement  de la croissance sont justifiées,  et si tel est le cas, la baisse enregistrée  sur les marchés est-elle exagérée par rapport aux effets du ralentissement envisagé ?

Les prévisions de croissance mondiale ont été révisées à la baisse par le FMI  à 3,5 % pour 2019. Pour autant :

  • Selon les statistiques officielles du gouvernement, l’économie chinoise croit toujours à un rythme proche de 6,5 % et les autorités chinoises envisagent de nouvelles mesures de soutien même si leurs marges de manœuvre s’amenuisent. Nous pensons cependant que la croissance véritable pourrait être sensiblement inférieure.
  • L’économie américaine ne montre pas de signes de récession comme la baisse des marchés le laissait anticiper. La Réserve Fédérale américaine a modulé son discours sur les futures hausses de taux pour 2019, laissant présager une pause pour tenir compte des nouvelles données économiques.
  • En Europe, même si elle a mis fin à ses achats nets de dettes, la BCE continue d’accompagner la croissance économique en maintenant des taux d’intérêts accommodants.
  • Les publications de résultats des entreprises restent de bonne facture avec des profits attendus en hausse de 20 % pour 2018 sur les entreprises du S&P 500 et de 10 % sur 2019. En France, ils sont attendus en progression de près de 9% en 2018 sur les entreprises du CAC 40.
  • Après les replis boursiers du trimestre, les marchés ne sont pas sur valorisés : les actions du S&P 500 se payent 15 fois les bénéfices 2019, contre un niveau historique de 20 fois sur les 15 dernières années, celles de l’indice CAC 40, 12 fois contre un niveau historique de 15 fois sur la même période.

Au cours de l’année 2019, la levée des incertitudes politiques et macroéconomiques devrait donc soutenir les actions et plus particulièrement celles publiant des résultats de bonne facture.

Rappelons que dans cet environnement de taux faibles voire négatifs, nombre d’actions offrent des rendements supérieurs à celui des obligations.

Nul doute que dans les prochains mois il conviendra de poursuivre notre approche sélective en identifiant les tendances porteuses de long terme et les sociétés capables d’en tirer profit, en évitant les secteurs et valeurs les plus vulnérables au ralentissement du cycle.

 

Rédigé le 28 janvier 2019 par l’équipe de gestion.

Source : Bloomberg

Les commentaires et analyses contenus dans ce document sont fournis à titre purement informatif et ne constituent ni une recommandation d’investissement ni un conseil. Wargny-BBR ne saurait être tenu responsable d’aucune décision prise sur le fondement des éléments contenus dans ce document ou inspirée par eux. Dans la mesure où des données externes sont utilisées pour l’établissement des termes du présent document, ces données émanent de sources réputées fiables mais dont l’exactitude ou l’exhaustivité ne sont pas garanties. Wargny-BBR n’a pas procédé à une vérification indépendante des informations contenues dans ce document et ne saurait donc être responsable de toute erreur ou omission, ni de l’interprétation des informations contenues dans ce document.

La présente analyse n’est valable qu’au moment de la rédaction du présent rapport.

 

Tableau de suivi des performances des fonds Wargny-BBR et des indices Mondiaux au 31/12/2018 : tableau

Grille de performance hebdomadaire des fonds Wargny-BBR au 01/02/2019 : tableau

 

 

Nos autres articles

Actualités fiscales

Depuis le 1er janvier 2019,  en cas de retrait de liquidités ou de fermeture d’un PEA...

Information aux porteurs de...

Nous vous informons que la Société de Gestion a décidé de modifier la stratégie...

Fusion-absorption des OPC

Dans le cadre de la restructuration de la gamme des OPC du groupe Rothschild and CO  et...